Yoga & Ayurveda

La tradition indienne est basée sur un ensemble de courants philosophiques, appelés Darshana. Ils correspondent chacun à un point de vue, un angle de perception du monde, de l’âme incarnée, de Dieu et de Moksha (la libération, le détachement) et s’appuient sur les Vedas. Le Yoga et l’Ayurveda sont issus en particulier du Yoga Darshana, dont le propagateur est Patanjali, et du Samkhya Darshana, dont le propagateur est Kapila, respectivement.

25 Tattvas :

Samkhya Darshana :

Samkhya Darshana a pour but la connaissance analytique de Purusha (énergie masculine, conscience non manifestée) et Prakruti (énergie féminine, force créatrice et de manifestation). Ce sont les deux composants fondamentaux de Mahad (ou Mahat, ou Mahatattva), l’intelligence cosmique.

Prakruti ici est au sens de Mula Prakruti, la nature primordiale et substrat fondamental à la fois grossier et subtil de l’univers.

Elle contient 3 qualités ou Guna, présentes au départ en équilibre :

  • Sattva (qualité de lumière, d’équilibre),
  • Rajas (qualité d’énergie positive, de mouvement)
  • et Tamas (qualité d’énergie négative, inertie, résistance)

Lorsque ces 3 qualités se déséquilibrent, elles interagissent et, en s’unissant à Purusha, manifestent les autres Tattvas (principes, ou réalités) sous une forme individualisée : la conscience manifestée individuellement dans un corps composé des 5 éléments fondamentaux (les Panchamahabhutas), des 5 organes de perception et les sens associés, des 5 organes d’action et du mental Manas. Les Trigunas Sattva, Rajas et Tamas sont, dans l’être vivant, les énergies causales à l’origine du mental ou esprit Manas.

La philosophie de l’Ayurveda et du Yoga s’appuie sur les principes de réalité, Tattvas, énumérés par le Samkhya Darshana. Les activités du mental sont gouvernées par les Trigunas : cela constitue le point de départ du fondement du Yoga Darshana. Les éléments constitutifs du corps, les Panchamahabhutas, sont régulés par les 3 Doshas Vata, Pitta et Kapha : cela constitue le point de départ du fondement de l’Ayurveda.

Yoga :

Patanjali a structuré le point de vue du Yoga Darshana dans le traité Yoga-Sutra. Le but du Yoga Darshana est d’atteindre Moksha par la pratique du Yoga. Cette pratique concerne 8 membres (Ashtanga) couvrant tous les aspects de la vie de l’être humain. Les Yoga-Sutra décrivent ainsi les obstacles à la purification du mental et du corps, et les causes de ces obstacles. Ces obstacles sont les causes des dispersions psychiques dont les symptômes sont : souffrance, dépression, agitation physique, inspiration et expiration désordonnées, etc… Ils proviennent de la maladie (en tant que désordre fonctionnel lié à un déséquilibre des éléments constitutifs du corps, autrement dit les Panchamahabhutas et les Doshas), de l’inertie mentale, etc… [1 : sutra I.30-31]. La pratique du Yoga (au sens de Ashtanga Yoga) aborde ainsi l’équilibre du mental et du corps par les Trigunas.

Le Yoga est donc une pratique intégrant des Asanas (postures physiques) synchronisées à la respiration, le Pranayama (exercices de modération de la respiration), la méditation Dhyana et les 5 autres membres (Yamas, Niyamas, Dharana, Pratyahara et Samadhi).

Ayurveda :

L’Ayurveda se fonde sur les Panchamahabhutas pour définir et comprendre la structure et le fonctionnement du corps. Chaque être vivant est constitué d’une combinaison unique de ces Panchmahabhutas et cet équilibre est régulé par la représentation des forces cosmiques dans le corps, les Doshas. Cette constitution spécifique de naissance est décrite par la Prakruti (qui est en fait la représentation individuelle de Mula Prakruti). Cependant au cours de la vie, cet équilibre oscille naturellement sous l’effet du temps, de l’hygiène de vie, etc… mais il peut aussi être plus fortement perturbé si les conditions de vie sont inappropriées et nuisibles. L’Ayurveda considère que c’est en agissant sur les Doshas et sur l’utilisation appropriée des sens que l’équilibre constitutionnel peut être retrouvé :

Samadosha, Samadhatu, Samagnischa
Malakriyah
Prasanna Atmendriya Manah
Swasthya Ithyabidiyate
[su.su-15]

L’Ayurveda décrit ainsi les conditions de vie appropriées ou bénéfiques à la vie, et celles qui lui sont nuisibles [ch.su-1.41]. Elle intègre différentes thérapies basées sur l’hygiène de vie, l’alimentation, la phytothérapie, des thérapies corporelles (massages, sudation, oléation, Panchakarma…) : elles s’appliquent à l’aspect physique pour équilibrer le corps et le mental.

Ces deux philosophies se rejoignent dans le fait qu’elles considèrent qu’il n’y a pas de division entre le mental ou l’esprit et le corps, et que pour réaliser les 4 objectifs de la vie (Dharma, Artha, Kama et Moksha), une bonne santé physique et mentale est nécessaire. L’utilisation de ces deux philosophies permet ainsi une approche thérapeutique intégrale.

Autrement dit, un esprit sain : Yoga… Dans un corps sain : Ayurveda

La pratique des Asanas s’accompagne de la respiration, donc de la pratique de Pranayama avec des inspirations et expirations longues et régulières avec des moments de rétention, ainsi que l’a fait remarqué T. Krishnamacharya [2].

Asanas :

Ainsi que le stipulent les Yoga-Sutra, la pratique du Yoga nécessite de connaitre et de respecter sa propre nature (sa Prakruti), et donc son tempérament et son rythme et de ne pas l’imposer à ceux d’une nature différente car cela ne leur conviendrait pas [1 : sutra I.22].

Notamment, lorsque la pratique des Asanas est définie en une séquence appropriée, toutes les parties du corps sont sollicitées dans toutes les directions (les articulations, les muscles, les systèmes nerveux, respiratoires et circulatoires). En revanche, mal exécutées ou inadaptées, les Asanas peuvent affaiblir et même blesser le pratiquant.

Pranayama :

Pranayama est souvent traduit par modération ou contrôle de la respiration. Issu de Prana, en référence au vent, à l’énergie dans le corps, et Yam signifiant longueur, expansion, extension, étirement, Pranayama est en fait l’extension de l’énergie vitale, de la respiration. Ses techniques travaillent sur l’inspiration, l’expiration et des rétentions pour placer la respiration dans le corps (ex : en haut de la poitrine, ou profondément au niveau du diaphragme). Le choix du nombre de respiration et des ratios (longueur inspiration/expiration et durée des rétentions) est très important et est défini de manière individuelle.

La pratique des Asanas et du Pranyama (que ce soit pour accompagner les Asanas ou en tant que pratique spécifique) permettent de véhiculer et éliminer les impuretés du corps (toxines) et du mental. L’inspiration accompagne généralement les extensions/étirement et flexions vers l’arrière. L’expiration accompagne les les mouvements de contraction et flexions vers l’avant. Observer la respiration pendant la pratique des Asanas permet de mesurer le résultat, l’effet de la pratique, d’apprendre comment fonctionne le mental et d’identifier les obstacles [1,2].

Consultation Ayurveda & Yoga :

Une consultation Ayurveda & Yoga est donc l’approche intégrale permettant de travailler sur tous les aspects ou principes de constitution d’une personne, tels que définis selon les enseignements vediques.

Elle commence par un bilan ayurvedique complet pour définir la constitution du consultant, sa Prakruti, ses déséquilibres, sa Vikruti, et son état d’esprit, sa Manas Prakruti (les Trigunas). Elle propose alors un programme complet de rééquilibrage, en tenant compte des possibilités et des contraintes du consultant, de ses objectifs également. Cela inclut une pratique d’Asanas conçue spécifiquement selon les besoins ou l’adaptation d’une pratique existante (ex : pratique d’Ashtanga Vinyasa Yoga notamment, où les séquences sont définies de manière identiques en terme de structure et des Asanas effectuées).

Cours de Yoga :

Je propose des cours de Yoga basé sur la pratique de l’Ashtanga Vinyasa au studio Ashtanga Yoga Paris [3]. Ce sont des cours de différents niveaux, allant du débutant à la pratique Mysore. J’y propose également tous les jeudis soirs un cours de Vinyasa inspiré de l’Ayurveda, avec une posture cible (généralement plutôt difficile, de la première ou deuxième série) et un enchainement qui permet à la fois de travailler cette posture et d’intégrer les principes de l’Ayurveda (exemple : pacifier Vata, Pitta et Rajas). Cela tient compte du moment de la journée, de la saison, du temps qu’il fait etc…

Ces cours peuvent également être donnés de manière particulière ou en groupe privé en dehors du studio Ashtanga Yoga Paris.


[1] Yoga-Sutra de Patanjali, Miroir de Soi, Bernard Bouanchaud, Editions Agamat, février 2013

[2] Health, healing and beyond, Yoga and the living tradition of T. Krishnamacharya, TKV Desikachar with RH Cravens, Editions North Point Press, 1998

[3] https://www.ashtangayogaparis.fr/

© Copyright 2020 Swasthi Veda